logo loader
maison du parc

Le Haut Folin

Le sommet de la Bourgogne

Le Haut-Folin par temps de neige – Le Haut-Folin, sommet de la Bourgogne culminant à 901m, possède un potentiel touristique important mais aujourd’hui insuffisamment valorisé. A l’initiative du Parc naturel régional du Morvan, une démarche collective a été organisée afin d’élaborer un projet de valorisation touristique partagé à l’échelle de l’ensemble du massif : une étude de valorisation touristique du Haut-Folin a été confiée à un bureau d’études en 2010, dans le cadre de la Charte Européenne du Tourisme Durable (lien vers page internet du site Parc).

Les résultats de cette étude proposent un projet global de mise en valeur du Haut-Folin pour donner à voir, à comprendre et à vivre un site majeur du Morvan et de la Bourgogne, mis en œuvre en 2011.

LES AMÉNAGEMENTS RÉALISÉS

Des aménagements inaugurés en juillet 2013

Une série d’aménagements, sous maitrise d’ouvrage des différents partenaires et achevés en 2013, permet d’ores et déjà une mise en valeur globale du site répondant aux objectifs et enjeux.

Les équipements pour l’accueil du public

  • Les panneaux d’accueil aux parkings – – Des panneaux d’appel dans les 4 communes concernées (Saint-Prix, Glux-en-Glenne, Arleuf, Roussillon-en-Morvan) implantés dans les espaces publics pour inciter à aller à la découverte du Haut-Folin.
  • L’aménagement du chalet location de ski à Préperny : extension pour amélioration de l’accueil (travaux en cours).
  • L’aménagement du parking existant au sommet : aire d’accueil.
  • La réalisation d’un livret de découverte du site édité à deux fois 10000 ex.
  • Un projet de restaurant dans l’ancienne maison forestière du Bas Folin (en cours).

Les équipements pour la découverte de la nature et les loisirs

 La signalétique du Haut-Folin – – 2 boucles familiales de promenade (4 et 5 km), recevant un balisage et une signalétique d’interprétation pour la découverte des milieux naturels et de l’activité humaine.

– 2 boucles de randonnée (15 et 18 km), recevant un balisage et une signalétique directionnelle.
– 2 pistes descendantes de VTT recevant un balisage.
– 5 pistes de ski de fond recevant un balisage.
– Aménagement des 4 parkings existants avec l’implantation de panneaux d’accueil.

Ces aménagements, originaux, ont été inaugurés le 5 juillet 2013. La forme et les couleurs de cette signalétique sont très appréciés par le public fréquentant le site : les boucles viennent compléter les circuits existants traversant (GR13, Grande Traversée du Morvan à VTT, Tour Équestre) et comblent ainsi la lacune pour le public familial. Bien que ne disposant pas de données chiffrées, les acteurs locaux (professionnels, ONF, …) constatent unanimement une augmentation significative de la fréquentation des lieux depuis la mise en place de ces aménagements.

En complément, une randonnée numérique sur la boucle des Trois Bornes (4 km) a été mise en place par le Pays Nivernais Morvan et le Parc naturel régional du Morvan. Une tablette, prêtée gratuitement au gîte communal de Glux-en-Glenne, permet d’avoir des informations ludiques tout au long du parcours pour aider à la découverte et la compréhension des milieux naturels traversés.

Vers un observatoire

 Le projet de valorisation du Haut-Folin répond à plusieurs objectifs :
* valorisation touristique du site, création d’un « produit touristique » attractif et cohérent ;
* valorisation de la particularité et de l’identité du site ;
* sensibilisation au patrimoine naturel et culturel et à ses enjeux ;
* sensibilisation aux enjeux de l’économie forestière dans le Morvan.

Si le statut de plus haut sommet de la Bourgogne est un caractère unique et attractif, il n’est actuellement pas perceptible physiquement et visuellement et le cadre du sommet est décevant par rapport à la promesse d’un point culminant. En effet, les visiteurs s’attendent à un panorama comme sur la plupart des points culminants mentionné sur les cartes touristiques, et ne trouvent qu’une vaste forêt artificielle de résineux et des installations militaires et techniques. Attirer le public sur ce caractère nécessite un aménagement fort au niveau du sommet tout en incitant le plus possible les visiteurs à parcourir le site avant d’atteindre le sommet.

L’ambition d’un panorama au sommet de la Bourgogne

Pour avoir le panorama tant attendu sur ce sommet de la Bourgogne, situé en forêt domaniale de Saint-Prix, 2 solutions :
* Couper 150 ha de forêts sur le Haut-Folin et les monts alentours. Une solution plutôt brutale qui n’a jamais été envisagée, mais simplement chiffrée en surface, pour information.
* S’élever au-dessus de la cime des arbres à 40m de hauteur.

Plus qu’une simple tour, il s’agit de construire une œuvre architecturale unique en France, un symbole fort marquant le sommet de la Bourgogne, et qui sera objet attractif en soi rayonnant bien au-delà de la Bourgogne.

Un site naturel forestier

La forêt domaniale de Saint-Prix est une des plus anciennes forêts bourguignonnes enrésinées : ces plantations réalisées par semis manuels ont eu lieu entre 1840 et 1870. Actuellement, les peuplements en place sont une deuxième génération par régénération naturelle de résineux. Elle est gérée par un Plan d’Aménagement Durable par l’Office National des Forêts, selon une vocation principale de production sous la forme d’une futaie irrégulière pour tendre progressivement vers le mélange d’essences. La parcelle forestière concernée par le site d’implantation d’un observatoire présente une biodiversité classique, au regard du peuplement forestier en place.

Hormis une Znieff (Zone naturelle d’intérêt écologique, floristique et faunistique) de type II qui couvre 75% du Morvan, aucun zonage naturaliste n’est présent sur le site d’étude (pas de site Natura2000, ni de Znieff de type I).

Le Parc naturel régional du Morvan est opérateur et animateur des sites Natura 2000 situés en contrebas du Haut-Folin, et possède toutes les connaissances et les compétences pour intégrer les enjeux :
* Sites Natura 2000 (n°33 hêtraie montagnarde et tourbières du haut Morvan ; n°27 : forêts, landes, tourbières de la vallée de la Canche) intégrant les Znieff de type I (le Chatelet, Fontaine Ponde, la Proie, Préperny ; milieux humides et hêtraies montagnardes de la Canche).

Un projet public

Entre 2012 et 2014, un concours d’architecte a été mis en place sous la maitrise d’ouvrage du Parc naturel régional du Morvan, pour la réalisation d’une tour d’observation en bois (douglas). Les propositions formulées par les équipes d’architectes étaient toutes intéressantes et originales.

Le lauréat du concours a proposé une construction originale, mais qui présentait de nombreuses questions :
* Quid de l’accessibilité à tous au sommet par l’escalier central ?
* Quid de la gestion au quotidien, l’accueil sur site, l’entretien et le fonctionnement, la sécurité (gestion de la fréquentation dans l’escalier et sur la plateforme) ?
* Quid du financement, intégralement sur fonds publics, estimé à 600 000 €HT ?

Ces questions restées sans réponses, notamment sur le montage financier public et l’incertitude d’avoir une autorisation de construire une Installation Ouverte au Public (IOP) non accessible, ont conduit à abandonner la réalisation de ce projet en maitrise d’ouvrage publique.

Un projet privé

La rencontre d’un opérateur privé EAK en 2013 lors de la remise du prix européen EDEN (European Destinations of ExcelleNce) a permis d’initier un nouveau projet ambitieux au travers d’un sentier des cimes.

Ce concept unique en Europe, a été étudié avec l’opérateur EAK de 2015 à 2017, avec des propositions très intéressantes de valorisation et de découverte du site, par l’implantation d’un équipement totalement intégré dans le paysage de la Forêt Domaniale de St-Prix.

Fin 2017, l’opérateur EAK a fait savoir au Parc sa décision de ne pas aller plus loin dans la concrétisation de son 1er sentier des cimes en France, faute de sécurisation de la fréquentation et à cause du poids de la fiscalité française sur les entreprises et les emplois.

La redéfinition d’un nouveau projet

Depuis de nombreuses années, le Parc naturel régional du Morvan et ses partenaires travaillent à un projet de valorisation du site emblématique du Haut-Folin, en tant que point culminant de la Bourgogne. La ligne conductrice à laquelle le Parc s’est rigoureusement attaché est d’envisager des interventions légères dans le plus strict respect de l’esprit des lieux et de l’ambiance forestière.


A l’initiative du Parc naturel régional du Morvan, une démarche collective a été engagée en 2008 afin d’élaborer un projet de valorisation touristique qui puisse servir de figure de proue de l’offre du Morvan. Cette démarche a conduit à effectuer un certain nombre d’études préliminaires. Une mission a été confiée mi 2019 à l’agence ALTERREESPACE pour permettre au Parc, chef de file du projet, et à ses partenaires, d’engager véritablement la réalisation d’un projet, projet qui reste à définir.


La mission vise à repenser un projet touristique fédérateur et économiquement viable, implanté sur le sommet du Haut-Folin. Il s’agit de concevoir des scénarios sur la nature du bouquet d’offres à proposer sur site, et de dimensionner physiquement et financièrement les équipements correspondant au scénario retenu.


L’élaboration de ces scénarios doit répondre à une demande d’une clientèle locale, régionale et nationale, tout en permettant l’adhésion et l’appropriation par les habitants du Morvan afin de devenir un symbole positif fort du territoire. Une association du public est prévue tout au long de la mission qui doit se terminer à la fin de l’année 2019.


Comme annoncé lors de la réunion publique de novembre 2018 à Arleuf, une phase de définition du Haut-Folin de demain est en cours. Un questionnaire public a permis de recueillir vos rêves, vos attentes, votre imaginaire du Haut-Folin de demain, qui pourront servir à la définition prochaine des scénarios de développement. Avec 1347 participations, dont plus de 1100 personnes souhaitent que les conditions d’accueil du site soient améliorées, les résultats sont très constructifs pour la suite des études.