logo loader
maison du parc

L’assainissement

L’assainissement dans le territoire du Parc et les outils pour améliorer le traitement des rejets domestiques

Le territoire du Parc présente un assainissement très hétérogène tant en termes de types d’assainissement que de portage de la compétence.

L’objectif de cette action est la réduction de la pollution domestique dans les milieux aquatiques. Pour cela, certains outils, comme le contrat global « Cure-Yonne », travaillent sur cette thématique depuis 20 ans !

Les collectivités sont donc sensibilisées et accompagnées (techniquement et financièrement) par la cellule d’animation du contrat pour réhabiliter leurs assainissements ou pour en construire de nouveaux.

La gestion de la compétence assainissement sur le territoire du Parc est très hétérogène, portée par les communautés de communes, par les communes ou par les syndicats.

Sur les 137 communes, 86 stations d’épuration sont en fonctionnement, pour une capacité de traitement totale de plus de 100 000 équivalents-habitants. Certaines communes ont délégué la compétence assainissement collectif à une structure intercommunale.

75 communes sont concernées, en totalité, par l’assainissement non-collectif (ANC). La gestion de l’ANC est totalement assurée par les intercommunalités. Ainsi, 9 Services publics d’assainissement non collectif (Spanc) existent sur le territoire du Parc.

Les cellules d’animations des contrats pour l’eau accompagnent les collectivités pour améliorer la gestion des eaux usées.

Le contrat global « Cure-Yonne », signé en juillet 2015, pour une durée de 5 ans, est arrivé à mi-parcours en décembre 2017. Voici donc le bilan de cet outil pour les actions assainissement :

Le bilan technique est positif, 26 actions, sur les 79 prévues, ont été mises en œuvre depuis le démarrage du contrat.

L’animation du contrat a permis d’initier les démarches pour de nombreuses actions prioritaires telles que Lormes, Corbigny, Annéot, Cervon, etc.

Les actions engagées au 31 décembre 2017 étaient les suivantes :

– Validation des zonages d’assainissement : Girolles, Thory et Athie.

– Réhabilitation des stations d’épuration : Avallon, Accolay, Lac des Settons à Montsauche. Ainsi que des études préalables aux travaux pour les communes d’Annéot et de Planchez (hameau de Planchot).

– Réhabilitation des assainissements non collectifs : uniquement les études préalables aux travaux ont été engagées pour les communes de Dun-les-Places, Marigny-l’Église, Empury, Saint-Martin-du-Puy, Domecy-sur-le-Vault et Magny, soit 330 études à la parcelle. Les travaux seront réalisés à partir de 2018,

– Études : des études diagnostics ont été mises en œuvre pour les communes d’Arleuf, Quarré-les-Tombes et Domecy-sur-Cure. Le plan d’épandage pour les lagunes de Saint-Père et de Montsauche-les-Settons est en cours.

– Branchements des particuliers au réseau d’assainissement : cette action a été faite pour les communes de Mhère et Chitry-les-Mines avec un total d’environ 100 branchements.

Contact : , animatrice Contrat global

CHIFFRES CLÉS (territoire Parc)

62 communes ont une ou des stations d’épuration

86 stations d’épuration

104 315 équivalents-habitants

75 communes totalement en assainissement non collectif

9 Services publics d’assainissement non collectif