logo loader
maison du parc

La renouée

La renouée du Japon, une plante invasive

Dans le cadre de ses missions de protection des rivières, le Parc naturel régional du Morvan mène des travaux de lutte contre la renouée du Japon, une plante invasive qui prospère sur les berges.

Soyons vigilants !

Nous avons dans le Morvan quelques endroits où prospère la renouée du Japon. C’est une espèce invasive dont l’impact sur l’environnement peut être catastrophique. On la trouve en général en bord de route ou dans les terrains vagues. Le risque majeur concerne les bords cours d’eau car sa colonisation du milieu empêche la régénération naturelle des autres espèces et peut « fermer » la rivière.

Cette plante exotique développe un rhizome profond (jusqu’à 3 m), des tiges denses et de très grandes feuilles. Elle se multiplie et se disperse très efficacement par l’allongement spectaculaire de ses rhizomes. Un fragment de rhizome mais aussi du bas de la tige peut bouturer la plante.

Et que fait le Parc ?

Depuis 2012, le Parc naturel régional du Morvan a engagé des travaux de lutte sur une vingtaine de sites au bord du Ternin d’Alligny à Tavernay, mais aussi au bord du Cousin à Avallon, de la Dragne, du Chevannes… Les foyers de renouée ont été bâchés et plantés avec des boutures de saules qui vont concurrencer les éventuelles repousses. Le bilan est positif, sur 25 foyers, la renouée est en très forte régression sur 19 sites, elle a disparu sur 3 sites. La coupe répétée des plantes reste le meilleur moyen d’en venir à bout.