logo loader
maison du parc

L’éducation à l’urbanisme

Vers une culture de l’urbanisme

Lauréat de l’appel à projet lancé par Monsieur Jean-Louis Borloo à l’occasion du Congrès des Parcs en 2007 à l’Abbaye Royale de Frontevraud, le Parc naturel régional du Morvan s’est lancé dans la réalisation d’un film d’interpellation sur l’urbanisme rural durable : « UN MONDE POUR SOI ».
 
Le projet se voulant universel sur les territoires ruraux, il est co-animé avec la Fédération des Parcs naturels régionaux de France et élaboré en partenariat avec 10 autres territoires de Parcs (Perche, Brenne, Ballons des Vosges, Vexin français, Vosges du Bord, Cap et Marais d’Opale, Narbonnaise en Méditerranée, Pyrénées Catalanes, Livradois-Forez, Espaces naturels régionaux du Nord-Pas-de-Calais). D’autres partenaires ont été associé au projet : Mairie-Conseil, Ministère de l’Agriculture.

Un projet pédagogique et artistique
Une équipe de réalisateur a été sélectionnée avec pour mission de réaliser un film pédagogique et artistique pour faire évoluer les mentalités sur les modes d’habiter les territoires ruraux.
Yann Sinic et Nathalie Combe (Cosmographe), Nicolas Anglès-d’Ortoli et France Bailly-Marion (BRLi) ont œuvré plus d’un an sur différents territoires ruraux pour construire un film de 26 minutes interpellant son public.

Un mode constructif original basé sur des groupes tests de public cible dans différents territoires de Parcs a accompagné l’évolution de la construction du film.

Le résultat de cette aventure cinématographique est un film d’auteur visant à interpeller les façons de pratiquer l’urbanisme en milieu rural. Le film créé du débat, des échanges entre spectateurs, conduits par un animateur.
Le film principal s’accompagne de 14 séquences complémentaires venant illustrer des sujets précis ou des thèmes particuliers, pour relancer et animer les débats.

 

Un deuxième volet de sensibilisation

Le Parc naturel régional des Landes de Gascogne, avec la Fédération et sept Parcs dont le Parc naturel régional du Morvan ont expérimenté, dans le cadre du second appel à projets national, la production d’un nouvel objet culturel vidéo original, qui rassemble et fasse débattre sur les enjeux d’urbanisme dans les territoires ruraux.

L’idée était de réaliser un objet vidéo comprenant un film d’auteur poétique intitulé Depuis la nuit des temps et des reportages didactiques qui, de manière complémentaire, donnent des pistes pour « faire autrement », montrent que « c’est possible » et suscitent « l’envie de faire », en interrogeant les rêves passés et nos utopies contemporaines vers d’autres manières d’habiter nos territoires.

Le défi était osé. Le résultat n’en est que plus décalé, par rapport à l’objectif de départ d’une part, et par rapport aux approches plus classiques fréquemment adoptées d’autre part. Car une réelle difficulté a été rencontrée, celle de mettre en images un processus de maturation basé sur la concertation permanente.

C’est convaincus de l’importance de la participation citoyenne dans le projet d’urbanisme, et persuadés que la collaboration avec des artistes est une excellente manière d’agiter nos consciences, que nous avons conduit le projet.

Ce DVD constitue un outil d’animation pouvant contribuer à la restauration de la curiosité et de l’enthousiasme de tous ceux, élus, techniciens, habitants, professionnels, qui s’intéressent à l’urbanisme en milieu rural.

 Contenu :

Un DVD regroupant :

· 1 film de fiction de  14 minutes

· 10 séquences thématiques et didactiques de 9 minutes chacune

· Un livret décrivant chacun de ces films et précisant les contextes et les modalités selon lesquels ils peuvent être mis à profit, avec en particulier des suggestions pour l’utilisation dans le cadre de temps d’animation ou de réunion.

Dans quel cas utiliser ce DVD :

Pour éclairer toute réflexion ayant trait à l’urbanisme, aux déplacements, à l’habitat, à l’aménagement en secteur rural, et notamment lorsque les participants ressentent une difficulté à avancer et à imaginer des solutions.

Principes actifs :

La puissance poétique du film de fiction, et les exemples simples et convaincants contenus dans les séquences à vocation d’outils d’animation qui l’accompagnent.

Posologie :

·  Le film de fiction, pour faire le vide avant l’échange, pour chasser tous les a priori et pouvoir revisiter l’urbanisme d’un village, d’un hameau, d’une petite ville, dans le but de réfléchir au mieux à la répartition et l’organisation spatiales à la campagne. Pour également décoller de la réalité de terrain, opérationnelle, et nous interroger sur la signification profonde du désir d’habiter.

·  Une, deux ou trois séquences avant ou pendant le débat, choisies avec l’aide du livret en fonction du contexte et des participants.