logo loader
maison du parc

Les tables de lecture

Accueil Le Parc en actions Paysages Les tables de lecture

Le paysage est l’aboutissement d’une très longue histoire, au cours de laquelle un certain nombre de facteurs (naturels ou anthropiques) ont exercé leur influence, indépendamment ou conjointement, simultanément ou successivement.

La lecture du paysage est une tentative de compréhension pour appréhender la part qui revient :
– à la nature du sous-sol (relation entre formes de relief et nature des roches)
– à la structure du sous-sol (importance des failles dans l’organisation du réseau hydrographique par exemple)
– aux influences climatiques passées et actuelles qui déterminent l’érosion
– aux influences biologiques au sens large, directement liées aux précédentes influences (responsables de la couverture végétale), et parmi lesquelles les influences de l’Homme occupent une place déterminante.


Pour mieux comprendre la richesse naturelle et humaine, le Parc a mis en place des tables de lecture de paysage qui sont des éléments majeurs de l’animation et de la découverte du territoire. Avec six tables de lecture réparties dans des entités paysagères différentes, le Parc met en place une pédagogie paysagère au même titre que la visite de monuments. Ces tables sont conçues pour une fréquentation avec ou sans accompagnement et montrent une approche pluridisciplinaire du paysage avec de nombreux exemples.

L’identité spécifique des stations, leur emplacement sur des sites « clés » aide à comprendre ce milieu naturel particulier et incite à regarder le paysage d’une autre façon.

Les sites d’observation offrent une perception globale d’un paysage, d’une unité ; appréhendés par un axe différent qui nous donne un aperçu du lieu bien différent des observations courantes à hauteur d’homme.

Par une lecture individuelle ou collective, par une observation globale et libre, les tables de lecture nous offrent une approche nouvelle et originale sur un panel de paysages morvandiaux.


Vézelay

Installée en 1997 sur le belvédère de la colline éternelle, la table de lecture du paysage en arc de cercle offre une large vue sur le paysage du Nord Morvan. Nous sommes sur une zone de contact entre le massif granitique et les plateaux calcaires de l’époque jurassique. La vallée de la Cure et l’extrémité de la dépression liassique de l’Avallonnais soulignent cette opposition. Cette table, en arc de cercle à 280m d’daltitude, a pour thème principal la géologie particulière du secteur.

Ce site du Vézelien, zone de contact entre le massif granitique et les plateaux calcaires, produit un paysage issu de la relation cohérente entre le lit de la Cure, les plaines qui l’accompagnent et les reliefs qui le bordent. Ce site met en présence un patrimoine historique exceptionnel et un paysage rural agricole et forestier, associé à des espaces particulièrement riches sur le plan écologique et archéologique.

Rocher de la Pérouse

Installée en 1978 sur la commune de Quarré-les-Tombes, sur le point culminant du département à 556m, cette table circulaire illustre le paysage du Morvan central. Un vaste panorama s’offre au regard, phénomène relativement rare dans cette partie du Morvan.

Cette table, située en forêt domaniale au Duc, domine la Cure d’une centaine de mètres. La vue s’étend sur les massifs boisés de la forêt domaniale de Breuil-Chenue et les terres de la commune de Dun-les-Places. Il ne s’agit pas d’un panorama où le regard se perd à l’infini sans rien saisir, mais plutôt d’une gros plan sur un secteur dont le paysage est tout à fait caractéristique de cette région du Morvan, tant sur le plan humain que sur le plan du milieu naturel.

Le paysage qui s’offre à nous est typique du Morvan nivernais :
– Au loin, une surface générale à 600m d’altitude.
– Un compartiment intermédiaire effondré formant le plateau du Vieux-Dun à environ 500m d’altitude.
– Des entailles multiples des petites vallées dirigées par des fractures. La grande entaille de la Cure correspondant à un accident plus important.
– Des vestiges de l’occupation préhistorique (éperon barré du Vieux-Dun).
– Une implantation médiévale des hameaux dans des clairières forestières.

A la beauté sauvage du site s’ajoute un intérêt scientifique et pédagogique. La description et l’explication du paysage vu au Rocher de la Pérouse permettent en effet d’aborder la plupart des problèmes d’aménagement que connaît le Morvan.

Croix Grenot
Installée en 1978, cette table de lecture des paysages est la première d’une série de tables permettant une découverte du patrimoine paysager. Cette table installé à 600m d’altitude a pour thème principal l’impact de la forêt dans le paysage.

Le panorama que l’on découvre forme une bande d’environ 8km de longueur, allongée sensiblement sud-est nord-ouest, entre la région de Gouloux au Sud et les hameaux de Dun-les-Places au Nord. Nous sommes sur un passage obligé entre le Morvan Oriental et le Morvan Central.

Ce panorama nous permet de découvrir un paysage de collines plus ou moins arrondies. Le versant granitique du Morvan est ici adouci par le manteau d’arène qui empâte les reliefs. Le substrat étant très acide, pauvre en éléments nutritifs et sec en surface, la flore forestière est peu variée.

La première sensation est celle d’une masse boisée considérable, avec deux sortes de zones dégagées : sur des replats élevés (zones de cultures et prairies, avec des hameaux), dans les fonds de vallons (prairies avec un certain maillage de haies). Les masses boisées fondamentales sont en grande partie des résineux, issus de boisements sur une forêt feuillue antérieure.

Château-Chinon

Cette table en arc de cercle installée en 1994, offre un panorama du Nord-Est au Sud-Est depuis le calvaire de Château-Chinon. Adossée au flanc abrupt de ce promontoire, elle domine la vallée de l’Yonne de 150 à 200m.

Le paysage découvert est majestueux et typique du Morvan des collines et présente un triple intérêt :
* Une vue sur la ville, ancienne et récente, et son développement depuis plusieurs siècles (problématiques d’urbanisation et d’architecture).
* Une vue sur la vallée de Saint-Hilaire-en-Morvan : cette cuvette au pied de la ville de Château-Chinon annonce un Morvan du Sud avec ses grands domaines et ses châteaux, son parcellaire très aéré au bocage peu serré.
* Une vue sur le Morvan central : vastes forêts, vallée de l’Yonne (ancien axe de pénétration du Morvan par le Nord et voie principale du flottage du bois), clairières agricoles au bocage dense et aux nombreux hameaux (cuvette d’Arleuf).

Ce paysage est dominé au lointain par les sommets morvandiaux de l’épine dorsale des forêts de Breugnet (786m), du Télégraphe (800m), des Montarmus (790 à 850m), du Haut-Folin (901m). Cette ligne d’horizon coïncide pratiquement avec la ligne de partage des eaux entre le bassin de la Loire et le bassin de la Seine.


Uchon

 
Installées en 2004, les tables de lecture du paysage d’Uchon sont en fait une série de 3 tables permettant une compréhension spécifique du territoire. Uchon, plus connu sous le nom de « La perle du Morvan », offre une vue sur la vallée de l’Arroux et le Sud Morvan depuis le belvédère des Rochers du Carnaval à 660m d’altitude. Ce site classé connaît une très forte fréquentation, notamment pour l’attrait des chaos granitiques.

La première table, installée dans le bourg d’Uchon au niveau de l’Eglise, aborde le paysage sous l’angle de l’occupation humaine et ses impacts sur le modelage du paysage. En remontant aux temps anciens de l’installation de l’homme jusqu’à l’habitat actuel, cette table permet de mieux comprendre l’organisation du paysage liée à l’activité humaine.

Sur le site des Rochers du Carnaval, deux tables de lecture viennent compléter la table d’orientation déjà en place.

Une grande table principale permet de découvrir les entités paysagères qui s’offrent à notre regard, de comprendre l’agencement des différents milieux naturels en lien avec la géologie du site, et de cerner les hauteurs du massif du Morvan.

Une table plus discrète au milieu de la végétation et des éléments rocheux, pour nous permettre d’apprécier les éléments naturels qui composent le paysage : faune, flore, rochers.
Lormes

Installées en 2005 sur le Mont de la Justice à 465m d’altitude, à proximité de la table de l’orientation existante, ces tables de lecture du paysage sont composées de deux éléments distincts. Le site offre un vase panorama à 180°, depuis le bourg de Lormes jusqu’à la plaine calcaire du Bazois et du Corbigeois.

La première table présente un paysage de contact entre le Morvan granitique et sa bordure sédimentaire. Elle permet de comprendre les différences d’organisation du paysage de part et d’autre de la faille bordière selon les structures agricoles, l’importance du bourg de Lormes en tant que porte d’entrée du Morvan occidental, le poids du flottage du bois.

La seconde table, plus petite, offre la lecture d’un paysage à tendance calcaire et au relief plus doux. L’organisation du paysage diffère notablement, le poids des activités historiques et humaines ayant façonné autrement le paysage : le chaulage a développé un parcellaire plus grand, le passé culturel des moines défricheurs et du maréchal Vauban a organisé le territoire autour de sites majeurs.