LES COMPOSANTES

Les paysages du Morvan sont une résultante des activités agricoles, forestières, de l’organisation urbaine et du patrimoine bâti, et des systèmes aquatiques.

Les activités agricole et forestière façonnent le paysage par les différentes façons culturales mises en œuvre, la gestion et l’entretien du maillage de haies, la valorisation des terres agricoles, la gestion forestière et les règles de sylviculture appliquées. L’histoire agricole et forestière du Morvan est donc intimement liée à l’évolution des paysages. L’évolution des techniques et des activités sont dues à la nécessaire adaptation de la production agricole et forestière aux demandes et aux besoins, mondiaux actuellement.

L’organisation urbaine, le patrimoine bâti légué par nos anciens, la qualité architecturale sont autant de critères qui influent sur la perception des paysages du Morvan. L’histoire du Morvan et de l’évolution démographique est au cœur de la transformation des paysages au fil des siècles passés. Les modes de vie évoluant avec la société, les attentes et les besoins changent ainsi que l’organisation urbaine du territoire.

Le Morvan dispose d’une richesse naturelle importante : l’eau. Les systèmes aquatiques sont principalement composés de rivières principales, d’un important chevelu de petits ruisseaux, de nombreux étangs et lacs. Les eaux courantes (rivières, ruisseaux) sont plus ou moins perceptibles dans le paysage : elles sont souvent soulignées par un ripisylve (bande boisée en bord de cours d’eau), ou absorbées dans une vallée encaissée. Les lacs et étangs sont pratiquement tous artificiels, liés au différents besoin de la société. Leur création a introduit de nouveaux paysages, et l’interface eaux – milieux terrestres est souvent perçue comme une qualité paysagère formant un attrait pour un site.

Parc naturel régional du Morvan, Maison du parc 58230 SAINT-BRISSON - Tél : 03.86.78.79.00