LES PIEDMONTS

Adossé à un coteau boisé côté Morvan, chacun de ces paysages est clairement orienté vers « sa » plaine périphérique. Cette polarité est surtout perceptible depuis la lisière de ce coteau d’où l’on perçoit la plaine à l’horizon, située 100 à 200m en contrebas. Ils s’organisent autour de vallées bocagères larges qui font suite à une étroite vallée forestière à l’amont, avant de se fondre dans un paysage bocager de piedmont dans une logique classique d’ouverture du paysage vers l’aval.

L’ouverture domine, l’horizon s’éloigne. Les paysages paraissent cette fois nettement ouverts en raison d’une moindre place de la forêt mais également parce que l’on change de point de vue : des routes de crête et des bourgs belvédères, particulièrement typés sur le piémont nord, permettent de les découvrir vus d’en haut, offrant de larges vues panoramiques sur des prés parsemés d’arbres en toupie et de troupeaux de vaches charolaises.

C’est le Morvan que l’on traverse pour entrer ou sortir du massif en douceur, en continuité avec les plaines périphériques. C’est le Morvan moins rude, mais historiquement plus convoité par les élites foncières. Le paysage porte les signes de la grande propriété : de larges parcelles carrées ondulent sur les courbes du relief ; des châteaux jalonnent les points dominants, souvent soulignés par un quadruple alignement d’arbres majestueux. C’est aussi là que l’on trouve des bourgs plus importants, avec leurs commerces et leurs médecins spécialisés, leurs collèges.

Les deux piedmonts situés respectivement au nord et au nord-est reposent sur du gneiss, une roche granitique particulièrement altérable qui s’érode en formes douces et arrondies et qui génère des sols plutôt fertiles. Le premier est tourné vers la Terre Plaine, le second vers l’Auxois. Au-delà, tous deux sont des passages obligés vers Paris avec lequel de nombreux morvandiaux entretiennent des liens étroits.

Les piedmonts de Corbigny et de la Plaine sous Château font le lien entre du socle granitique et les collines formées de roches sédimentaires résistantes. Il s’agit cette fois de socle ancien peu ou pas rehaussé que l’érosion a remis à nu. Ils sont tournés vers le « bon pays » du Bazois. Le secteur autour du Mont-Beuvray sur sa bordure sud s’ouvre nettement comme un piémont sur la vallée de l’Arroux; il est d’ailleurs jalonné de châteaux.

Les Piedmonts sont composés de 4 entités paysagères :
- Le Piedmont Nord
- Le Corbigeois
- Les marches de Saulieu
- Le Bazois sous Château-Chinon

Parc naturel régional du Morvan, Maison du parc 58230 SAINT-BRISSON - Tél : 03.86.78.79.00