LES ENJEUX POUR UN TERRITOIRE À PRÉSERVER

Aujourd’hui, l'enjeu agricole sur notre territoire est triple :
- l'agriculture du Morvan doit prendre en compte les spécificités de son territoire : climat rigoureux, production herbagère pour la grande majorité de ses surfaces, éloignement des centres urbains, … sont autant de réalités qui nécessitent une approche spécifique et la prise en compte des contraintes dans les politiques de développement agricole. L'intégration du Morvan dans le Massif Central est un nouveau pas vers cette reconnaissance et la prise en compte des réalités du territoire.

- l'agriculture partage l'espace avec d'autres usagers. Elle doit sans cesse s'adapter à ces autres usages : tourisme, préservation de l'environnement… Elle doit aussi être porteuse de projets dans ces domaines que sont l'agro-tourisme, la valorisation des produits, la prise en compte de l’environnement, la préservation et l'entretien des espaces naturels remarquables.

- l'agriculture du Morvan est multiple, même si 80 % des agriculteurs sont producteurs de bovins pour la viande. De l'agriculture biologique à l'agriculture diversifiée, en passant par l'agriculture traditionnelle, l'avenir des filières est sans cesse en questionnement.

Soutenir l’agriculture du Morvan pour préserver et façonner les paysages



Le label national « Parc naturel régional » est garant d’un territoire préservé aux patrimoines naturels et culturels riches. Le Morvan est le seul Parc naturel régional de Bourgogne. C’est aussi le seul territoire de Bourgogne qui peut se prévaloir d’une agriculture de montagne, avec ses handicaps mais aussi ses atouts.

L’agriculture est garante des paysages. Les agriculteurs sont les véritables gestionnaires de l’espace rural au quotidien, auprès desquels des actions doivent être mises en œuvre.

Le Morvan doit par ailleurs faire face dans les prochaines années à un défi majeur : la transmission des exploitations et l’installation des jeunes. La vague de retraite dans le monde agricole peut avoir des conséquences désastreuses sur l’occupation et la gestion de l’espace si une politique volontaire et concertée n’est pas mise en place pour maintenir les actifs. Le risque est de voir le rapport agriculture / forêt s’inverser au profit de la forêt ou de la friche avec une fermeture des paysages, une disparition du bocage et, dans le cas de certains communes, la disparition des agriculteurs et la rupture des équilibres naturels et sociaux.

L’agriculture garante de la vie économique et sociale du Morvan


L'agriculture est l'une des principales activités économiques du Morvan puisqu’elle représente 18 % de la population active (contre 13 % dans le rural bourguignon). En 2000, le Parc naturel régional du Morvan comptait 991 exploitations professionnelles agricoles dont environ 80 % en bovin viande (production de maigre).
Le comité scientifique du Parc naturel régional du Morvan considère que l’agriculture est un élément clé du développement du territoire : la préservation des paysages, la gestion durable de l’espace passent par une activité économique dynamique. L’objectif est de participer au bien vivre dans le Morvan, tout en préservant les ressources naturelles et culturelles.

L’agriculture du Morvan est une des filières économiques à promouvoir dans un souci de valorisation locale des richesses au même titre que l’économie du bois ou celle du tourisme.

Parc naturel régional du Morvan, Maison du parc 58230 SAINT-BRISSON - Tél : 03.86.78.79.00